testi.xyz

sanka – nomade shaolin testo

attendere prego...

[couplet 1]
eh, la vie est tellement belle ici qu’certains la niquent
j’fume des traits, j’vois tout en vert, donne-moi une fête d’la saint patrick
tu trembles, t’as peur, normal, bientôt ta mort arrive
et quand ça rappe tu bouges ta tête et tu fais l’kop, tout l’monde t’appelle yves
moi aussi j’veux br-sser des millions
mélanger l’rhum dillon puis rouler un pilon
sur une plage de rêve, en compagnie d’un canon
on m’a dit : “déjà 2 sur 4, pour l’reste t’as qu’à sucer des glaçons”
donc, pipeaux, j’me gratte les sseufs et j’rêve de vivre ailleurs
et puis j’esquive les meufs, non mec, j’ai pas compris ces malheurs
voilà qu’ça s’transforme en [?]
t’as pas capté qu’si nous on pose c’est juste un délire de potes
mais j’l’enchaîne, sans chaîne, et j’le fais mieux qu’toi
comme kayna, j’te chanterai : “n’aie pas la haine, t’inquiète pas”
tout n’était qu’un rêve, quand j’me suis réveillé j’ai badé
tout p’t-t, j’me pète au tard-pé, j’me dis qu’ça va p-sser
a cause du présent flou et d’l’avenir incertain
voilà pourquoi dans l’fond d’mes yeux j’vois rouge comme le moulin
j’te la mets do ré mi fa sol, avoue qu’celle-là elle est facile
négro, tu vas finir au sol, pauvre connard t’es trop docile
viens, tu vas kiffer, j’vais t’-ssurer comme la maaf
ah oui, à c’qui paraît t’as pris des baffes sans même augmenter les b-sses
c’est clair, maintenant tu l’sais, t’es au courant
t’as qu’à mettre le son à fond, y’aura d’la c-sse et p’t-être même des mourants

[refrain]
j’t’envoie du son et c-sse-toi d’là si tu n’aimes pas
mets-toi ienb et pète un oinj s.a.n.k.a
j’t’envoie du son et c-sse-toi d’là si tu n’aimes pas
mets-toi ienb et pète un oinj s.a.n.k.a
et chaque soir, j’fais des cauchemars horribles
s.a.n.k.a. nomade shaolin
chaque soir, j’fais des cauchemars horribles
s.a.n.k.a. nomade shaolin

[couplet 2]
sous pilon, j’te rapporte des phases
la vie en rose, ça c’est pour les gars perdus qui gobent des tâches
j’sais plus c’que c’est qu’l’extase, nique halloween
alors arrête tes farces, c’est d’puis j’sais plus quel âge que j’me fais chier en cl-sse
cr-sse, depuis j’écris des 16 en cours
pour m’motiver la nuit, j’fume des barreaux sur du shakur
j’fais pas partie d’ceux qui veulent tout faire, guidé par la flemme
mec, faudrait p’t-être qu’un jour on pense à faire une trêve avant qu’il pleuve
en fait, j’te parlerai pas d’leurs pyramides
manipulé par ma télécommande, torché par des impérialistes
y’a plus d’khaliss, pourtant faut qu’j’réalise mon film
avec une fin heureuse, pour la bo j’calerai les k!lla beez
j’veux pas ter-mon au septième ciel, j’préfère
garder les pieds sur terre, f-ck ton délire de merde
j’voulais m’caler à la ge-pla avec ma bande, quille-tran
eviter simplement les entêtements d’brouilles-em

[refrain]
j’t’envoie du son et c-sse-toi d’là si tu n’aimes pas
mets-toi ienb et pète un oinj s.a.n.k.a
j’t’envoie du son et c-sse-toi d’là si tu n’aimes pas
mets-toi ienb et pète un oinj s.a.n.k.a
et chaque soir, j’fais des cauchemars horribles
s.a.n.k.a. nomade shaolin
chaque soir, j’fais des cauchemars horribles
s.a.n.k.a. nomade shaolin

- sanka testo

Testi di Random